Les sommets, conférences et tables rondes sur le futur se multiplient cet automne. Le TxT à New-York, le Monde de demain à Paris, et prochainement, Secrets du futur, au Centre Canadien d’architecture, ce mois-ci.

Les chasseurs de tendances semblent chercher désespérément des réponses pour étoffer leur dossier.

Dans l’actualité, il y a eu le « doigt d’honneur » offert par l’architecte Frank Gehry au journaliste qui qualifiait son travail d’architecture-spectacle.

Et le président chinois qui songe à légiférer contre l’architecture « grotesque » que lew développement à vitesse grand V du pays amène…

 

On sent un retour du balancier mais on voudrait savoir sur quel style le pendule va s’arrêter…que sera l’architecture de demain?

Et si le temps était venu de reconsidérer l’architecture comme un processus plutôt que simplement un projet…

Le projet doit émerger de la collaboration entre l’architecte et son client. Arrêtons de demander aux  « star-architectes » de sorti des solutions miracle d’un chapeau et laissons la chance aux idées de se concrétiser, dans une démarche soutenue par l’expertise et la compréhension du client,  favorisée par des délais raisonnables et des honoraires équitables