La fin de semaine de l’Action de grâces sera marquée par l’ouverture de la Maison de la littérature. Les festivités qui marqueront l’événement témoignent de l’importance de ce lieu.

D’abord pour promouvoir la littérature, mais aussi pour la démocratiser.

Ensuite, pour le concept architectural audacieux de la firme Chevalier Morales, primé en 2014 au Canadian Architect Award, qui allie modernité et patrimoine.

Les 14,6M$ investis dans ce lieu de diffusion, de rencontre, et de mémoire deviennent une vitrine pour promouvoir la littérature sous toute ses formes, tout en redonnant vie à un édifice patrimonial du vieux Québec, l’ancienne église Wesley.

Dans le même ordre d’idée, Québec aura, à la fin de 2016, sa Maison pour la danse, pour consolider l’effervescence de la scène de la danse contemporaine de Québec. Un projet de 6M$, porté par la Rotonde, qui prendra vie dans le quartier Saint-Roch.

Je continue toujours d’espérer pour une Maison de l’architecture qui coïnciderait idéalement avec l’adoption d’une Politique Nationale de l’architecture.