Premier arrêt dans les Giardini de la Biennale :  le kiosque Rolex, principal commanditaire de l’événement. Un kiosque hyper luxe au design contemporain, à l’image des célèbres montres.

 

.

           Des citations de Daniel Libeskind et de Wim Wenders portent à réfléxion et donnent le ton à cette exposition.

 

On nous offre un exemplaire du magazine The Rolex, dont c’est la deuxième parution. On comprend alors l’implication de la compagnie dans le monde de l’art et de l’architecture, notamment par le programme de soutien « the Rolex Mentor and Protégé Arts Initiative ».

Selon Gabriele Guscetti, ingénieure, Rolex est le client qui accorde le plus d’importance à la qualité de ce qu’il construit.

On nous fait aussi découvrir la poésie d’une jeune architecte japonaise dans une vidéo 3d où le narrateur est le bâtiment qui nous parle.   Le » Rolex learning center »  de Lausanne, concu par Kazuyo Sejima,  ondule en réponse à la topographie du lieu et aux exigences fonctionnelles du programme.  L’utilisation judicieuse des parois de verre rend le bâtitment à l’ambiance très zen presque immatériel.

Références:

http://www.labiennale.org/en/art/venues/giardini.html?back=true

http://daniel-libeskind.com/projects

http://www.wim-wenders.com/

http://www.rolex.com/world-of-rolex/architecture.html