Photo by Nazar Skalatsky on Unsplash

Un musée spectaculaire

Le Louvre Abu Dhabi est un impressionnant musée situé sur le bord de l’eau dans la ville qui porte le même nom, capitale des Émirats arabes unis.

La construction d’un grand musée est toujours un événement pour le milieu de l’architecture et sa visite laisse un sentiment d’émerveillement peu commun.  La magie a opéré lors de ma récente visite au Louvre d’Abu Dhabi.

Livré en 2017 avec cinq années de retard, et un coût de construction plus que triplé (de 600 millions à 2 milliards de dollars) ce chef-d’œuvre architectural a été conçu par Jean Nouvel, « starchitecte » français de 71 ans, lauréat du « Pritzker Prize » en 2008 (prix Nobel de l’architecture).  La conception du Louvre Abu Dhabi est inspirée de la culture architecturale arabe traditionnelle.

À l’approche du musée, on croit à une base spatiale sur une autre planète, une soucoupe surplombant la mer.  Une série de 55 bâtiments blancs, dont 23 galeries font partie de ce décor grandiose.

Photo by Thomas Drouault on Unsplash

La coupole luit sous le chaud soleil d’Abu Dhabi.

Une fois à l’intérieur, on est entouré par un mélange de beauté et de technologie, une oasis de lumière projetant des éclats de soleil dans la journée et une pléiade de 7 850 étoiles visibles à l’intérieur et l’extérieur à la nuit tombée.

La coupole de 180 mètres de diamètre est composée de 8 couches dont 4 couches externes en acier inoxydable et 4 couches internes en aluminium, maintenues ensemble par une structure tubulaire en acier de 5 mètres d’épaisseur.  Son poids est de 7 500 tonnes, presque le poids de la tour Eiffel, et comme elle, ne repose que sur 4 piliers.

Le dôme crée un microclimat pour les espaces du musée.  Il permet des économies de 27,25 % pour la climatisation en diminuant la température due à l’exposition au soleil de 42 %
Source : Louvre Abu Dhabi : histoire d’un projet d’architecture, Jean Nouvel

Un système de contrôle de la température et de l’humidité a été conçu par les architectes et les ingénieurs permettant une température fixe à 21o et ne pouvant varier que de 1o Celsius ainsi qu’une variation du taux d’humidité limitée à 5 % garantissant une stabilité remarquable pour les œuvres et les visiteurs.

Avec ses motifs d’étoiles, la coupole laisse filtrer une ‘’pluie de lumière’’ qui change constamment.   Les 55 boites blanches de dimensions et hauteurs variées, inspirées des médinas arabes, semblent flotter sur les rives du golfe persique.

Photo by Thomas Drouault on Unsplash

Afin de fournir une lumière optimale pour les œuvres exposées, un système d’éclairage naturel et artificiel est utilisé.

 

Le dôme en résumé et en quelques chiffres :

  • 7 850 étoiles composent le motif des 8 couches du revêtement
  • Le diamètre du dôme est de 180 mètres.
  • Sa circonférence est de 565 mètres.
  • Le point culminant du dôme s’élève à 40 mètres au-dessus du niveau de la mer et à 36 mètres au-dessus du niveau du sol.
  • La lumière du soleil est filtrée par huit strates successives créant un effet de “pluie de lumière”.
  • L’élévation intérieure du dôme est de 29 mètres au-dessus du niveau sol.
  • Seulement 4 piliers soutiennent la coupole.
  • Le poids total du dôme est de 7 500 tonnes se répartissant comme suit :
    • structure en acier : 5 200 tonnes
    • revêtements intérieurs et extérieurs, bordure périphérique : 2 000 tonnes
    • grilles, passerelles, maillage et autres éléments : 300 tonnes
  • Portée entre les 4 supports du dôme : 110 mètres
  • Épaisseur du dôme : 7 mètres incluant les 8 couches
  • Distance entre les couches : 80 mm.
  • Pourcentage de perforation global du dôme : 1.8 %

Source : https://presse.louvre.fr/download?id=9005&pn=471268d26a7b055b0f88f9045a36e884-pdf

Puisque le musée a été construit sur une île et que les fondations s’enfoncent à près de 15 mètres sous le niveau de la mer, un cabinet d’ingénierie a dû veiller à l’étanchéité de celui-ci. Ce qui a constitué un défi majeur.

Si l’on voulait décrire ce dôme aux mille étoiles, un long roman devrait être écrit,
mais en deux mots,
on peut s’entendre pour dire :

Réussite architecturale!

Bien que très poétique, le projet n’en reste pas moins un défi technologique, et est même certifié Leed Platine.

 Amateur d’architecture, une visite s’impose!